31/10/2010

Massive Attack - Atlas Air

je ne résiste pas à mettre la vidéo d'Atlas Air, le titre que je préfère sur Heligoland des Massive Attack sorti en début d'année. Un superbe clip réalisé par Edouar Sailer déjà coutumier des réalisations avec la bande de Bristol.
Un morceau que j'affectionne  particulièrement et qui revêt en live une dimension hypnotique impressionnante...




Yes shall we take a spin again in business
This time is fixed lets sweeten our facilities
It took all the man in me
To be the dog you wanted me to be

Shall we take a spin again no witnesses
This time is fixed seven three seven is
You won't feel a thing
Begging until you give it up insane

Fish like little silver knives
Make the cuts on my inside
Yeah let him feast my heart is big
My heart is big, my blood will slide in metal studs

29/10/2010

( petite ) Promenade Urbaine



Vendredi dernier 17H30, une petite heure à tuer pendant le cour de danse de la puce.
Que faire ?
Etant à proximité du quartier de l'Arsenal qui est l'ancien site industriel des usines GIAT où il y a depuis peu un Mega CGR ( doit suivre restaurants, bowling et autres haut lieu de la culture...), j'ai décidé d'aller flâner ( pour me faire la main et l'oeil ) un peu dans les restes de ce décor post indus avant qu'il ne disparaisse définitivement du paysage urbain de notre petite cité et d'y capturer quelques instantanés de la trace de l'homme sur une époque décidément bien révolu.







28/10/2010

Brothers in Arms



J'aime beaucoup cette photo !
Elle est, je pense parfaitement représentative de ce que fût notre périple Guyanais en juin dernier à l'occasion d'un funeste rendez-vous. Un drôle de mélange fait de peur, d'excitation, de souffrance, de féroce complicité et à certains moments de joie.
Nos expressions sur le cliché en est la synthèse. Prise quelques jours après notre arrivée, elle ( la photo ) stigmatise déjà la dualité du vécu à l'orée de l'épreuve à venir.

Proche et complice nous l'avons toujours été. Nos âges quasi similaire ont surement été un allier de choix il ne faut pas s'en cacher tout comme la pertinence de nos goût commun et cette sensibilité parfois exacerbé qui à construit au fil des années une fraternité indéfectible. Pas besoin de s'épandre dans le sensationnel pour te dire les choses que tu sais déjà mon frère...

Brothers in Arms, ever !

27/10/2010

Reset

Oh que j'aimerais avoir la chance de pouvoir faire un "reset" sur certains points de ma vie et les paramétrer à ma guise. Je sais bien ce n'est pas très original, beaucoup de personnes si elles avaient ce pouvoir singulier en useraient bien volontiers.
Le plus difficile serait d'en usiter à bonne escient.
Alors je chanque quoi ? Que remettre à zéro ?
Punaise c'est pas si évident au final.
Tout dépend si je me la joue perso ou pas. Si dans un élan humaniste ( et idéaliste, voire puéril...) investi de ce pouvoir divin ( toujours là le barbu...des millénaires que ça dure ! ) je fais un reset global sur le monde.
Woah là c'est carrément flippant !
Il y en aurais des truc à changer, des comportements à effacer, des instincts nauséabonds de certains de nos contemporains à jeter aux ordures en prenant bien soin de sceller le couvercle.
Le tas fumier risquerait vite de devenir imposant tellement la fange des " je vous prends pour mes cerfs et accessoirement de la merde" à tendances à croitre. Oui le chantier serait immense...
Sur un plan perso, c'est plus aisé. Normal, il plus simple de cerner ses besoins et ses envies, et ses frustrations.
Le premier truc que je "reset" c'est une évidence c'est ma putain de sclérose en plaques. Limpide comme choix tant elle me pourrie la vie.
Une chose que je changerais bien aussi, c'est le peu de cervelle que j'avais à 20 ans trop omnibulé peut être par les joints et la bière ( même si c'est atterrant comme excuse..) pour m'inscrire dans une démarche sérieuse d'études en quoi que soit d'ailleurs. Je sais qu'une orientation artistique ( dans l'idéal photo/vidéo ) eu été un choix surement judicieux. Là j'ai vraiment des regrets... mais bon j'étais plus " Heuuuuuuu j'veux bédave et je suis très très con ".
My god...
Et comme je suis pas pantagruélique au niveau de mes envies de modifications, je prends encore une chose en relation avec la musique à savoir simplement jouer d'un instrument quel qu'il soit.
Avec çà je serais je pense au top.
Certes dans l'idéal j'aimerais être aussi polyglotte, et bon surfeur mais bon je vais pas abuser.
Inutile de préciser que je garde tout le reste de ma vie, sans rien n'y changer.

Si quelqu'un connais donc un moyen de m'offrir un petit "reset" à la carte, je lui en serai gré.

26/10/2010

Cuba par Alain Ammar



" Ce livre pourrait s'appeler Pour l'amour de Cuba tant les sentiments de l'auteur, grand reporter, se confondent avec la beauté mélancolique de cette île caraïbe. Les photos à la fois nostalgiques et réalistes prises par Alain Ammar racontent pour la première fois un Cuba qui disparaît. C'est à l'orée d'un probable bouleversement politique et social que l'auteur a, en effet, choisi de fixer sa passion cubaine. Un témoignage original, émouvant et jusqu'à présent unique d'un globe trotteur, spécialiste de ce pays à part, qui a vu s'effondrer devant lui le rêve de onze millions de femmes et d'hommes mais dont il a conservé des centaines de clichés, des mots magiques et des horizons d'espoir. "



Je suis décidément très lecture en ce moment. je continue donc de vous présenter les derniers bouquins que je dégotte pour mon plus grand plaisir. Avec ce Cuba, 50 ans de solitude d'Alain Ammar je n'ai vraiment pas été déçu du voyage tant le vibrant hommage rendu à travers son ouvrage par l'auteur au peuple Cubain est beau. Beau dans ses mots et ses photos, beau simplement dans l'émotion qu'il en ressort. Un très beau livre donc que je ne saurais trop vous recommander pour un jolie plongeon dans ce magnifique pays qui ne rime pas forcement qu'avec cigare et salsa...

25/10/2010

HDRtist : du HDR en 1 click

Il existe un tas d'outils de création de photos  à grande gamme dynamique (High dynamic range imaging ou HDRI) mais ceux-ci sont généralement payant. Depuis un moment déjà j'utilise HDRtist quand je veux créer un cliché HDR, il a en effet pour lui l'énorme avantage d'être gratuit ( Mac OX S 10.4 minimum ) et d'une simplicité d'utilisation réduit à l'extrême.

Vous n'avez glisser/déposer le ou les fichiers ( l'idéal est d'avoir au moins 3 clichés avec des expositions différente, mais cela fonctionne quand même avec un seul ) dans la fenêtre et le soft fait le boulot tout seul comme un grand. Vous pouvez jouer ensuite avec le curseur pour varier l'intensité donné au rendu. 



Vous pouvez aisément vous rendre compte du résultat obtenue surtout au niveau du rendu des couleurs, c'est assez bluffant quand les photos sont misent en parallèle.


La photo avant.


Et cette photo après un traitement avec HDRtist, le contraste est saisissant. 

C'est donc un très bon petit soft qui ne paye pas de mine comme cela, mais qui se révèle fort utile et très pratique pour celles et ceux comme moi qui ne peuvent investir dans tout un tas de licences. Un très bonne trouvaille donc !

23/10/2010

Les choses à plat !



Ouf ! J'ai fini mes cinq jours de bolus. Je me sens indéniablement mieux. Surtout au niveau de la marche ou le déficit moteur occasionné par cette dernière poussée était quand même conséquent. Alors même si je sais comme que je vais morfler un peu ( comme à chaque fois d'ailleurs ) au niveau des effets secondaire que va me procurer cette indigestion de cortisone ( bonjour les brûlures d'oesophage  et le mal au reins ), je te dit merci Solumédrol de m'aider de la sorte...
J'en ai profiter pour taper un peu du poing sur la table. En effet je trouve que mon neurologue est trop fébrile quand à la possibilité de me passer sous Tysabri
Putain, il lui faut quoi ? Je viens de faire 10 poussées en deux ans ! 
Je pense qu'il est temps de passer à autre chose non ? 
Lui il était pas là durant mon hospitalisation, j'ai conversé avec ces collègues qui ont eu l'air ( je me méfie quand même...) d'approuver mes réserves et trouver mes velléités de changement justifiées. 
J'ai rendez-vous dans un petit mois pour faire le point de tout çà, nous allons bien voir.
Néanmoins je suis vraiment déterminé à faire entendre ma voix et je prendrai les mesures nécessaire au besoin à savoir que j'hésiterai pas à virer mon neuro pour son collègue qui m'a l'air nettement plus ouvert au dialogue si d'aventure il fait fi de ma demande.
Hasta la victoria siempre !

22/10/2010

Retour SAV et Upgrade



Le petit APN que j'avais récemment acheté est déjà reparti à l'expéditeur. En effet le port pour relier l'appareil en USB au Mac à cédé au bout de quelques jours.
J'ai donc retourné le tout un peu dégouté et craintif que je ne sois pas remboursé. Un petit mail du service client m'a vite rassuré...car souvent la bataille avec le SAV peut s'avérer âpre.
Je me suis retrouvé face à un dilemme, à savoir reprendre le même APN dont malgré le peu de photos faite m'a donner entière satisfaction, surtout au niveau de la qualité des photos pour un appareil de ce type ou changer pour un équivalent et être peut être déçu.
Au final et ayant trouvé quelques deniers supplémentaire j'ai déniché un bridge à un super prix du même fabriquant avec ce Fujifilm FinePix S1700 avec les caractéristiques suivantes entre autres :
Nombre de pixels effectifs
12,2 millions de pixels
Capteur CCD
CCD de 1/ 2,3 po
Format d'enregistrement
Images fixes : JPEG (Exif ver. 2.2 ) / Clips vidéo : AVI (JPEG animé) avec son / Audio : format WAVE, son monaural
(Concept du système de fichiers conforme / Compatibilité DPOF)
Support d'enregistrement
Mémoire interne (environ 23 Mo) / Carte-mémoire SD / SDHC
Objectif
Objectif à zoom optique Fujinon 15x - F3.1 (grand angle) - F5.6 (téléphoto)
Focale
f = 5-75 mm, équivalant à 28-420 mm sur un appareil 35 mm
Modes de mise au point
Mise au point automatique simple et continue
Plage de mise au point
Normale:
Grand angle : Environ 40 cm (1,3 pi) à l'infini
Téléphoto : Environ 2,5 m (8,2 pi) à l'infini
Macro:
Grand angle : Environ 5 cm-3 m / 0,2-9,8 pi
Téléphoto : Environ 1,8-3 m / 5,9-9,8 pi
Super macro - Environ 2-100 cm / 0,1-3,3 pi
Ouverture
F3.1 / F6.4 (grand angle) - F5.6 / F11 (téléphoto) avec filtre neutre



C'est donc un bel upgrade niveau matos photo que je réalise pour mon plus grand bonheur.
Je l'ai reçu hier midi, et me suis empressé d'aller le tester et vous offre les premiers clichés ci dessous. Je sens que vais bien m'amuser et shooter à tout va !






21/10/2010

Fracture de l'oeil !


"Raymond Depardon occupe une place singulière dans le champ de l'image contemporaine. Cinéaste autant que photographe, il met l'image fixe et l'image animée au service d'une écriture unique, d'une interrogation permanente sur l'éthique, l'essence et le rôle du reportage, qu'il s'agisse de raconter quotidiennement New York, de témoigner de l'institution psychiatrique ou du sort de .l'enfance abandonnée. Introduction de Michel Guerrin 62 photographies en noir et blanc reproduites en duotone notices biographique, bibliographique, et filmographie"



Un des seul point positif que je trouve quand je suis hospitalisé, c'est d'avoir tout loisir de lire. La lecture du livre d'Eric Laurent étant bien avancé, j'ai pris avec moi ce petit ouvrage sur Raymond Depardon. Il s'agit plus précisément d'un condensé de ces plus belles photos en 62 clichés. De New York à Tokyo en passant par Kigali et la Mauritanie, un très bon moment de détente visuel et une fracture de l'oeil des plus agréable !

20/10/2010

Photo # 13



Graff, stade Marcel Trélut. Septembre 2010 

19/10/2010

Think different


« Voulez-vous passer le restant de vos jours à vendre de l'eau sucrée, ou voulez-vous venir avec moi et changer le monde ? » Steve Jobs.


Il a le sens de la formule le Steve !
Je viens de lire cet article très intéressant : Apple, Jobs : John Sculley à coeur ouvert sur Macgé qui retrace la collaboration douloureuse de Sculley avec le patron d'Apple. Il nous éclaire notamment sur la façon de penser et de travailler de Jobs et où le fameux slogan de la pomme " Think different " est plus que jamais raccord avec la philosophie du big boss. Un très bon papier riche d'enseignements.

18/10/2010

Pivot vs Proust

Ce matin en surfant je suis tombé sur le questionnaire de Proust et comme je n'avais rien d'autre d'urgent à faire ( j'étais dans dans ma chambre d'hôpital... ) et bien j'y ai répondu. Celui de son contemporain Bernard Pivot étant surement plus connus et bien vous savez quoi, je l'ai fait aussi...


QUESTIONNAIRE DE MARCEL PROUST :

1- Le principal trait de mon caractère. Ma gentillesse 
2 - La qualité que je préfère chez un homme. Celle qui me ferais cruellement défaut.
3 - La qualité que je préfère chez une femme. Quelles soient l'antithèse de nous autres.
4 - Ce que j’apprécie le plus chez mes amis. Le fait qu'ils me supportent.
5 - Mon principal défaut. Mon manque de volonté.
6 - Mon occupation préférée. La vie de famille.
7 - Mon rêve de bonheur. Le meilleur pour les miens.
8 - Quel serait mon plus grand malheur. Qu'il arrive quelque chose de grave à l'un de mes enfant.
9 - Ce que je voudrais être. Guéri 
10 - Le pays où je désirerais vivre. Quelque part face à l'océan.
11 - La couleur que je préfère. Le noir
12 - La fleur que j’aime. L'orchidée 
13 - L’oiseau que je préfère. J'y connais rien.
14 - Mes auteurs favoris en prose. Baudelaire
15 - Mes poètes préférés. Je sais pas, je lis rarement de la poésie.
16 - Mes héros dans la fiction. Néo.
17 - Mes héroïnes favorites dans la fiction. Ripley ( saga Aliens ).
18 - Mes compositeurs préférés. Waters pour le contemporain et Mozart pour le classique.
19 - Mes peintres favoris. Dali.
20 - Mes héros dans la vie réelle. Gandhi.
21 - Mes héroïnes dans l’histoire. Marie Curie ( pour la forme ).
22 - Mes noms favoris. Emma, Yohann ( très original...).
23 - Ce que je déteste par-dessus tout. La manipulation des masses par les médias.
24 - Personnages historiques que je méprise le plus.  il y en a beaucoup 
25 - Le fait militaire que j’admire le plus. Aucun.
26 - La réforme que j’estime le plus. Abolition de la peine de mort.
27 - Le don de la nature que je voudrais avoir. Voler.
28 - Comment j’aimerais mourir. Heureux.
29 - État présent de mon esprit. Une certaine forme de lassitude
30 - Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence. Les miennes. 
31 - Ma devise. Tous différents, tous égaux. 

QUESTIONNAIRE DE BERNARD PIVOT :

1. Votre mot préféré ? Humanité.
2. Le mot que vous détestez ? Condescendance. 
3. Votre drogue favorite ? Le café dans celles qui sont légal...
4. Le son, le bruit que vous aimez ? Les lignes de basse techno.
5. Le son, le bruit que vous détestez ? Moteur de mobylette.
6. Votre juron, gros mot ou blasphème favori ? Putain
7. Homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque ? Sous comandant Marcos 
8. Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ? Bourreau.
9. La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ? Séquoia 
10. Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ? Rien car il n'existe pas.

17/10/2010

Croqué


Nouveau très beau cadeau pictural de ma jumelle représentant une partie de la fratrie.  Son talent ne cesse décidément de s'affirmer. Je vous invite à consultez une partie de ces créations sur son site riche en couleurs entre autres...
Un grand merci à elle. 

15/10/2010

La vie de famille


" Entre les années 50 et les années 60, Doisneau a photographié ce qui paraît impossible à photographier : les sentiments, le désir de bonheur, l'exultation de former une famille unie.
Les petits chenapans aux doigts pleins d'encre, nous les voyons cette fois chez papa et maman, entre frères et sueurs, dans leurs efforts attendrissants pour mettre le couvert tout en rêvant au terrain vague. Tout commence par un mariage au rythme de la danse du tapis. On est joyeux mais pudique. On sait qu'une vie ordinaire promet à des jeunes mariés de grands instants de vie. Le bonheur, c'est d'avoir des enfants.
Les landaus sont plus nombreux que les automobiles. La télévision n'existe pour ainsi dire pas et le soir plusieurs générations - crise du logement oblige - se retrouvent pour dîner autour de la table. La vie de famille est belle. Daniel Pennac puise ici son humour aux mêmes souvenirs. L'écrivain n'a pas oublié que le buffet Henri II était " le personnage le plus important de la famille ". Le landau " était à la poussette pliable ce.
que le char à bœufs fut à la voiture de sport ". Pennac apporte au livre le ton inimitable des dialogues qui valent aujourd'hui la célébrité aux personnages de ses romans. Doisneau-Pennac une rencontre qui est un grand moment de joie et une note de sagesse.
"

Depuis la rentrée je suis très bibliothèque, ou plus exactement bibliobus qui il est vrai à l'énorme avantage de stationner à 200 mètres de chez moi tout les jeudis. Bonus appréciable, j'ai sympathisé avec le responsable qui à compris mon attrait pour la photo et me conseille gentiment.
Cette semaine j'ai pris ce bel album qui est l'occasion d'une rencontre réussi de deux artistes ( Doisneau/Pennac ) nous racontant chacun à leur manière la vie de famille.  

14/10/2010

Allez encore un petit coup...

Elle : Et dis moi, j'ai encore envie de toi !
Moi : Tu l'a déjà fait deux fois cette année...
- Et le vielle adage tu en fais quoi ?
- Ben je l'emmerde !
- C'est moi qui t'emmerde il me semble...
- Oui 10 ans que je te supporte tout les jours.
- Je t'aime si fort que je m'accroche
- Tu n'a jamais eu envie de me tromper ?
- Je le fais tout les jours.
- Tu es une insasiable garce !
- Oui et je suis pas prête de changer.
- Après tout ce temps tu me supporte encore ?
- Je t'aime de plus en plus.
- Tu m'étonnes...
- On y va ?
- Tu es déjà là non ?
- Oui mais je parlais de "poussée" un peu le truc comme les dernières fois.
- J'ai pas du tout envie.
- Mais je te laisse aucune alternative.
- Je sais.
- Allez quoi fait pas la tronche !
- Ben ouais y pas matière c'est vrai.
- Tu vas encore demander à te shooter ?
- J'ai que çà à te donner, pourquoi tu as peur ?
- Hum, c'est pas très concluant ton truc, tu le sais bien.
- Oui, mais au moins tu fermes ta gueule quelques jours et ça n'a pas de prix.
- A ton bon plaisir.
- C'est ça oui.

13/10/2010

L'iPad est...bô !

J'avais une petite heure à tuer tout à l'heure pendant que ma progéniture s'adonnait au sport favori de Nadal.
Je suis donc allé chez l'un des distributeur Apple du coin faire joue joue avec l'iPad. Je n'avais pas encore eu le temps d'y faire un saut pour tester la dernière petite merveille made in Cupertino.
Je n'ai pu tester que les trucs les plus basiques comme la saisie de texte, le surf, et tout ce qui est usage photo/vidéo.
Premier constat, l'iPad est très réactif. Le tout tactile ça le fait. Etant accro à mon trackpad c'est franchement plaisant. Concernant iOS je peux pas franchement avoir un avis objectif car je n'ai pas assez testé la machine. De plus le multitâche qui arrive à grands pas devrait donner à l'iPad un sacrée coup de fouet, et donc la version d'iOS que propose Apple actuellement n'aura plus grand chose à voir.
Ce qui certain c'est qu'Apple a une nouvelle fois gagné son pari ( ils l'a ramènent un peu moins les ultra septique du début...) et que sa tablette à un formidable avenir devant elle. 
Je suis curieux de voir ( comme beaucoup de monde ) ce que donnera la V2 ( pour 2011 ? ) qui au vu de la première mouture préfigure du meilleur.
Vraiment un beau jouet !
Si quelqu'un à le n° perso du gros bonhomme en rouge avec une barbe blanche... 

Le seul petit bémol que j'apporterais c'est que devant le raz de marée iOS ( iPhone & iPad & cie ), la pomme se désintéresse du Mac et d' OS X. A suivre... 


Edit : Le Mac est de retour.... Special Event le 20 0ctobre : Yessssss !




Spam à 310 000 €




C'est le genre de mail pourri que j'adore recevoir ! Heureusement ceux ci sont très rares. En fouillant un peu j'ai trouvé la source de ce spam, c'est mon compte Deezer
Depuis que j'utilise Groovshark quand j'ai envie d'écouter de la musique en ligne, je ne m'en sert jamais. Alors comme je ne supporte pas que l'on donne mon mail à des fins publicitaire j'ai supprimé mon compte. Attends puis quoi encore !

nb: Bon si Philippe me file les 300 000 €, je suis prêt à envisager une réouverture... Mais seulement si ! 

12/10/2010

L'Hadopi recrute...

Ayé nous y sommes, certains F.A.I ont envoyés leurs premiers mails aux méchants internautes qui sabordent l'industrie de l'entertainment... Et que les rumeurs concernant une possible rétribution de l'Etat aux opérateurs qui dénonceraient leurs abonnés commence à faire du bruit.
Je suis allé faire un petit tour sur Hadopi.fr ( en voila un site intéressant...) où sous couvert d'une rhétorique bien étudié l'Etat veux nous laver le cerveau... Et je suis tombé sur un petit lien qui m'a fait doucement rigoler ( jaune )  :

L'Hadopi est une autorité publique indépendante dotée par la loi du 12 juin 2009 de la personnalité morale, lui conférant la capacité à accueillir comme collaborateurs des fonctionnaires et des magistrats de l'ordre judiciaire (en position de détachement ou de mise à disposition) et à recruter du personnel sous contrat de droit public ; l'effectif total avoisinera une cinquantaine de personnes au deuxième semestre 2010." 


Ben voyons ! On supprime des postes de profs, on débauche des fonctionnaires vers des postes de flicage du citoyen lambda qui il est vrai menace Vinvendi ou Sony et accessoirement la sécurité national ( la menace fantôme, ah pardon terroriste...).
1984 n'a jamais été aussi proche... Sarkoland façon Eurasia pour demain le pied.
Belle époque que la notre !

Ci dessous les méandres d'Hadopi en infographie ( via ) :


11/10/2010

La norme...

The Pakistani government, while officially condemning the attacks, has been fully complicit with the CIA in carrying them out. Woodward’s book describes a meeting between then-CIA Director in which drone strikes were discussed. Zardari reportedly urged the CIA to continue the attacks, saying: « Collateral damage worries you Americans. It does not worry me. »
Le gouvernement pakistanais, tout en condamnant officiellement ces attaques, en a été entièrement complice. Le livre de Woodward décrit une réunion entre l’ancien directeur de la CIA, le général Michael Hayden et le président pakistanais Asif Ali Zardari en novembre 2008 et au cours de laquelle les attaques par drones furent discutées. On rapporte que Zardari a pressé la CIA de continuer ses attaques, disant : « Vous vous faites du souci pour les dégâts collatéraux. Moi, cela ne me cause pas de souci. »

Hier matin j'avais 10 minutes à tuer, je suis tomber sur ce papier de Tom Peters pour WSWS repris par Mecanoblog.
Mon sentiment : Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles... 
( Voltaire. Candide )


10/10/2010

Portishead - Wandering Stars ( live )

Un des titres que je préfère de Portishead. La version joué à lors du concert privé donné pour canal + en juillet 08 est juste superbe à l'image de la voix envoutante de Beth Gibbons. Parfait pour démarrer en douceur cette journée dominicale.








09/10/2010

Des wallpapers qui déchirent !


En voilà un qui déchire ! En me promenant par , je suis tombé sur une sélection de dix magnifiques fonds d'écran qui je pense valent largement le coup d'oeil et ne demande qu'a habiller vos Mac et Pc. Et comme je suis cro cro sympa, je partage !

nb : vous pouvez en trouver des centaines très sympa par ici.

08/10/2010

A Hauteur d'Hommes


"Patrick De Wilde parcourt le monde depuis 25 ans avec son appareil photographique. Travaillant en artisan, il a dressé un studio de fortune selon les possibilités du moment, dans des conditions souvent précaires et parfois cocasses : sous l’aile d’un avion, l’auvent d’une tente, le hayon d’une jeep, le porche d’un temple, le taud d’une jonque. Il a tiré le portrait de milliers d’hommes et de femmes dans de nombreux pays. Au cours de ces face-à-face, il a saisi la tendresse, la dignité, l’élégance, la gaîté de chaque individu, participant ainsi à la composition d’un paysage humain, singulier et étonnant."

J'avais repéré ce livre depuis un moment déjà à la bibliothèque et m'étais dit qu'il faudrait absolument que je le prenne . C'est donc chose faite !
Le livre de Patrick De Wilde a le formidable avantage de nous offrir un instantané sur l'immense diversité de l'espèce humaine. Il met en exergue cette richesse incroyable que l'homme peut avoir du simple fait de sa culture. Un magnifique recueil ethnique qui du Tibet à l'Ethiopie en passant par le Pérou se pose en véritable miroir du monde et de ces hommes qui l'enrichissent.
A voir et à revoir sans modération. 

07/10/2010

Photo # 12


Eglise d'Ibos. Septembre 2010.

06/10/2010

Sparrow & HyperDoc


Depuis Lundi je teste Sparrow ( encore en bêta ) qui est un client mail pour Mac ultra minimaliste avec une interface façon iPhone. Je le trouve ultra léger et vraiment pas mal du tout. Espérons que la version final sera gratuite... Pour plus de détail je vous invite à lire l'article sur Macgé.

----------------


Je suis souvent à la recherche d'utilitaires qui simplifient l'utilisation de Mac OSX. En voilà un ( trouvé chez MaxiApple ) qui est pas mal du tout. HyperDoc vous permet de visualiser toutes les éléments ouvert d'une application et permet le swicth très facilement. Moi je l'utilise essentiellement pour la gestion d'iTunes et de Safari.


Le tout est paramétrable à souhait et est gratuit puisque encore en version bêta.
L'essayer c'est l'adopter !

05/10/2010

Tu la fermes ou j’te mets dans le fourgon.

Voici une courte histoire qui m'est arrivé il y a maintenant quelques années ( et écrite à cette époque ) mais je la trouve  bien symptomatique de la dérive sécuritaire voulu par Sarko & cie.


La lourde se referme derrière moi dans un bruit assourdissant. Après un rapide bonjour d’usage au jeune vendeur qui à l’œil rivé sur son écran, mon regard est déjà à l’affût de la bonne affaire.
Les multiples étagères sont garnis de divers collections en tout genres allant de vieux numéros d’Hara Kiri aux derniers albums noisy à la mode. Une vraie caverne d’Ali Baba renferment un tas de trésors pour qui se donne la peine de fouiller un peu. Je suis à la recherche de vieux cds des Pink Ployd, et c’est donc d’une humeur enjouée que je commence mes recherches. Bien qu’affairé dans la collecte de mes nouvelles trouvailles, je remarque l’irruption d’un jeune homme dans la boutique. Très essoufflé et en sueur il se dirige aussitôt à l’arrière du magasin. Replongeant dans mon entreprise je le libère de mon attention, en lui imaginant un désir phénoménal d’achat.
Je n’ai pas le temps de lire la préface du livre que j’ai déniché que plusieurs policiers armés investissent les lieux. Ne prêtant qu’une attention toute relative aux interrogations légitimes du vendeur, la horde se repent aux quatre recoins de la pièce.
- Il est là l’enfoiré !
- Vas y chope le.
- Bouge plus connard.
- Il est ou le portable ?

Pas de réponse.
Estomaqué, j’assiste en direct à l’arrestation du jeune homme.
Visiblement peu enclin à se laisser faire notre suspect ne se laisse pas alpaguer sans se débattre un minimum.
A partir de là les choses s’emballent à vitesse grand V. En effet en réaction à ses protestations,
les policiers le moleste de la plus viril des manières.
Loin de se résigner le jeune tente de se défaire de la prise de ces hommes de lois.
C’est littéralement la bave à la bouche et de manière très brutale qu’un des policiers dégaine son arme et la plante sur sa tempe.
- Tu bouges encore et j’te flingue.
- Il l’a ramène moins le Mouloud maintenant !
- Putain vous me faites mal, çà va j’ai rien fait !
- T’as gueule.

Là je me dit que je suis en train d’halluciné totalement et qu’il serais judicieux de diminuer la quantité de produits illicite que je donne chaque jour à mon corps.
Malheureusement, j’ai vite conscience que je n’ai aucune vision et je suis le témoin de la dure réalité d’une situation des plus grave. Très choqué par ce que je viens de voir, je ne peux retenir mes réserves quand à cette parodie de mauvais films.

- Vous pouvez pas le lâcher, il ne vas pas se barrer !
- De quoi tu mêles, tu veux qu’on t’embarque avec lui ? m’aboie l’un d’entre eux.
- Pas vraiment, mais ce n’est peut être…
- Tu la fermes ou j’te mets dans le fourgon.

Ayant bien compris le peu de crédit de mes propos sur ces gentils messieurs, je m’efface et résigné je regarde sans intérêt les divers bouquins qui me font face tout en observant le petit jeu de cow boy auquel se livrent ces enfoirés.
Après avoir copieusement insulté leur proie, cette douce flicaille l’embarque sans ménagement à l’extérieur. 
Fin de l’histoire.

Une question me vient naturellement à l’esprit à la vue de cette histoire somme toute banal. 
Si la personne qui a commis ce malheureux forfait ( en aucun cas justifiable et logiquement répréhensible…mais çà c’est un autre débat.) s’était appelé Jean-Pierre et non Mohamed, aurai t’il eu droit à un traitement aussi démesuré quand à sa violence verbale et physique ?

Je ne détiens aucune vérité, mais je pense avoir la bonne réponse et vous laisse tout loisir d’y répondre.

04/10/2010

La ferme des animaux format e-book


Les e-books c'est quand même bien pratique !
Des sites il y en a de plus en plus avec des catalogues grandissant. En fouillant un peu, on trouve facilement son bonheur. J'ai choisi pour ma part un classique ( enfin je le considère comme tel ) avec " La ferme des animaux " de George Orwell. Ci-dessous un petit résumé ( via ) pour vous donner envie ( ou pas ) de vous plonger dedans.

Dans sa ferme M. Jones règne avec autorité sur ses animaux.
Un soir, le vieux cochon Sage l'Ancien réunit tous les animaux et leur révèle son rêve de révolte contre la tyrannie du fermier. Trois jours plus tard, le vieux cochon meurt, mais ses idées ont marqué les esprits, surtout ceux des autres cochons, qui sont considérés comme les animaux les plus intelligents de la ferme.
Ainsi, la révolte est menée, et évidemment les animaux connaissent une grande victoire. Menés par deux cochons, Napoléon et Boule de Neige, les animaux organisent leur nouvelle liberté. Ils rédigent les sept commandements qui leur assureront une indépendance totale vis-à-vis des hommes :
- Tout deux pattes est un ennemi.
- Tout quatre pattes ou tout volatile est un ami.
- Nul animal ne portera de vêtement.
- Nul animal ne dormira dans un lit.
- Nul animal ne boira d'alcool.
- Nul animal ne tuera un autre animal.
- Tous les animaux seront égaux.